Ségo-l'Ane et Charcozy

20 janvier 2007

Etape n°1: faisons un point tant qu'on y est.

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais nous avons un grand pouvoir: nous pouvons décider de ce que nous voulons faire de notre vie. C'est beaucoup.

A ma connaissance, à part certains pays totalitaires où les gens n'ont d'autre choîx que subir les folies de leurs dirigeants autoproclamés, nous, dans les pays "démocratiques", nous pouvons théoriquement avoir notre libre arbitre. Et qu'en faisons nous?
Nous confions nos destins à des dictateurs démocrates.
Incroyable, non?
Dites moi: Pourquoi sommes-nous systématiquement floués et, pour être francs, baisés par des gens que nous avons nous-même mis au pouvoir?
Je vous donne une piste, elle vaut ce qu'elle vaut: parce que, une fois que nous les leur avons confiées, ils en font ce qu'ils veulent de nos vies, et nous ne disons rien!!

Croyez vous vraiment que nos petites manifs, aussi fournies et virulentes soient-elles, permettent de changer quoi que ce soit?
Croyez vous que toutes ces associations, aussi honnêtes et actives soient-elles, ont vraiment un impact réel quelconque sur ces gens?
Croyez vous vraiment qu'ils nous le rendront, ce pouvoir?

Les baisés, comptez-vous....

Mais il faut avant tout bien accepter une chose: si c'est ainsi, c'est parce que ça nous convient parfaitement, en tous cas, pour la majorité d'entre nous.
Parce que s'ils sont là où nous les avons mis, c'est parce qu'on n'a pas eu le courage, la force, la volonté, l'envie, rien quoi pour y être.

Et franchement, on en aurait fait quoi à leur place, de ce pouvoir qui génère autant de pouvoirs?

Sûrement la même chose hélas.

Alors, comment en est-on arrivés là? Vous avez une idée?

Transmettez la nous, nous la ferons suivre à qui de droit. Mais c'est une autre étape.


Posté par lesexpatries à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 janvier 2007

Je dois tout vous dire....

Bien, j'ai vérifié, ça fonctionne. C'est pas franchement joli, pas très vivant mais, bon, on y voit l'essentiel.

Alors, permettez moi de vous dire à quoi je rêverai que ce truc serve: à vous faire bouger!

En quoi?
Hé bien, figurez vous que je me suis rendu compte (depuis bien longtemps) qu'on est tous (je dis bien tous), des poireaux (comme dirait quelqu'un qui m'est très cher). Parce qu'on nous fait prendre, et ce depuis toujours, des vessies pour des lanternes, et des ânes bâtés pour des messies et, surtout, parce qu'on marche! Pire, c'est nous qui le faisons.

Pourriez vous me citer un seul, ne serait-ce qu'un seul autre spécimen d'être et vivant sur cette planète qui se donne à ce point le bâton pour en prendre plein la gueule après? Ne cherchez pas, y en a pas.

Alors, dites moi, depuis le temps qu'on vous (nous) prend pour un con (ou une conne, c'est pareil), et que vous le savez, qu'attendez vous pour changer ça?

Vous savez quoi, c'est parce que, au fond, tant que "ça va" pour vous, vous vous en foutez. Ou alors, parce que vous en profitez. Ou encore parce que vous êtes trop feignasse (ou pire, trop con) pour vous bouger, ou bien, ou bien....
Pour vous mettre à l'aise, pour ceci et ce qui suivra plus tard, sachez d'abord que je ne suis pas particulièrement à plaindre, je gagne plutôt bien ma vie, j'ai des gosses, plus de femme (d'épouse je veux dire) depuis pas mal de temps, et tout, et tout le reste aussi. Je suis pas non plus dans la tranche des favorisés, faut pas non plus exagérer. Mais, en fait, tout ça pour vous dire que je pourrai rester tranquille comme ça. Mais ça ne me convient pas, alors, je plonge et on verra bien (je vous avoue aussi de suite que ça m'étonnerait que ça change grand'chose, vu que ça fait des siècles que c'est ainsi). Mais aujourd'hui, il y a Internet, et le blog, et tout le reste (mais contentons-nous du plus économique).

Bon, entrons dans le vif du sujet, assez bla-blaté, droit au but!

Alors voila (ça commence fort non?), je vous propose de développer des solutions pleines de bon sens afin que l'on puisse changer ce monde (rêvons encore, c'est pas cher et ça peut aussi rapporter gros... à nous), et pour rester modestes, le notre directement, c'est à dire en France (et périphérique!).
C'est la démocratie participative à l'envers, c'est à dire la participation démocrative (pourquoi n'aurions-nous pas le droit d'inventer des mots nous aussi!). C'est surtout pour dire: "ma vie, j'ai pas besoin qu'on la fasse pour moi, je sais ce que je veux, comment, pourquoi, quand et comment".

Changer profondément et, surtout, impulser une nouvelle voie aux innénarrables alternatives qui nous sont offertes depuis toujours (marche ou crève, enveloppé dans un papier plus ou moins jauni par l'usure) par nos tyrans de tous les jours, je veux citer: les politiques.

Et n'oubliez pas une évidence: ces gens-là sont exactement ce que nous les laissons être, rien de plus.

Alors, et si le modérateur et tout le système qui est derrière le permettent, marchons vers cette voie, que dis-je, fonçons-y!

A tous ceux qui en veulent...

A suivre....(ou pas)


Posté par lesexpatries à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Il faut bien commencer par quelque chose...

Bon, c'est pas le tout, mais il faut bien se lancer à un moment ou un autre.

D'après ce que j'en sais, il parait que le blog est une formidable avancée pour permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s'exprimer librement et, surtout d'échanger avec tout le monde. J'avoue ne jamais m'y être vraiment intéressé et, pour le peu que j'y sois allé, je dois dire que c'est surtout très frustrant de sentir qu'il y a sûrement tant de choses, mais si difficiles à y parvenir. J'espère, car c'est pour ça que je le fais, que celui-ci fera partie de ceux qui seront rendus viables grâce à ceux qui s'y intéresseront.

Alors, à quoi sert-il donc? Quel est son but? Qu'en adviendra-t-il? Que pourra-t-il y faire?

Hé bien, dans le fond, son but c'est de faire la Nouvelle Révolution Française!

Rien de moins car, tant qu'à faire, pas la peine que ce soit pas pour raconter ma vie (à l'instar de beaucoup, elle n'en vaut pas plus la peine que la vôtre) mais bien pour une grande et noble cause; la notre!

Donc, et autant vous prévenir tout de suite, le but étant de provoquer quelque chose, mais de manière aussi humaine que possible, et bien il y aura sûrement des passages qui vous hérisseront (dans le meilleur des cas), vous indiffèreront (mais ça vous changera pas), qui vous énerveront, vous agaceront, vous donneront des envies sanglantes (si, si, vous verrez, il y en aura) mais aussi, et surtout, vous plairont, vous ferons réagir et, espérons-le, AGIR.

Première pensée: c'est en ne bougeant pas son cul qu'on reste immobile.

Alors?

Alors, je vais d'abord voir si mon blog fonctionne et, surtout, comment ça fonctionne et, après et seulement après, alors je vous lancerai dans le vif du sujet.

A tous ceux que la somnolence agace, à plus.


Posté par lesexpatries à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]